L'église Saint-Pierre , à 300 mètres au dessus de nos chambres d'hôtes

 .Chapelle Saint Pierre

Chapelle située dans un parc de cèdres multi centenaires auquel on accède par le chemin du calvaire.

Point d’implantation d’un château fort et de ses remparts, rasé au XVIIe sur ordre royal ne subsistent aujourd’hui que la chapelle castrale (fin XIe début XIIe fortifiée au XVe siècle) classée Monument Historique et quelques pans du mur d’enceinte. Intérieur : peintures murales du XIIIe à l’iconographie rare (Arbres de vie de la Genèse, sirènes bifides…), trous acoustiques et fresque gothique du Pendu Dépendu attestant la voie de pèlerinage du Piémont Pyrénéen de Saint-Jacques de Compostelle

L'église Saint-Pierre  ou la Chapelle du Calvaire domine Castillon-en-Couserans.

Afficher l'image d'origine

 

Elle était autrefois la chapelle des comtes de Comminges.

Construite au XIIème siècle, son abside a été surélevée et fortifiée au XVIème siècle.

Le portail sud abrité sous un auvent, date du XIIème siècle.

A sa droite une plaque en pierre représente Saint Pierre. 

Une inscription sur le livre qu'il présente en atteste. Bien que de facture archaïque cette sculpture date du XIIème siècle.


 Le campanile auquel on accède par un escalier en bois extérieur possède cinq cloches.


Lors des travaux de recherche puis de restauration, des fresques gothiques ont été découvertes à l'intérieur de l'église, datées entre 1350 et 1450. Sur le mur nord, l'une d'elles représente la légende du pendu.

 

Castillon en couzerans, le pendu-dépendu                                       La légende du pendu:
 Deux pèlerins allemands allant à Compostelle s'arrêtent dans une auberge de Toulouse. L'aubergiste les pousse à s'enivrer et pendant leur sommeil cache une coupe en argent dans le sac de l'un d'eux. Il les accuse ensuite de l'avoir volée. Les pèlerins sont arrêtés et jugés. Le fils est condamné à être pendu. Malgré sa peine le père poursuit son chemin vers Saint-Jacques et au retour il a la surprise de trouver son fils encore vivant. Saint-Jacques le soutenait pour lui éviter la mort. Le père rassemble alors la foule pour la prendre à témoin du miracle prouvant l'innocence de son fils. Le pendu est dépendu et l'aubergiste condamné au gibet.

Janine Michel, doctorante en Histoire de l’Art à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, sous la direction de Michel Pastoureau,  a analysé cette fresque en la situant parmi toutes les autres représentations iconographiques de cette légende réparties dans toute l’Europe.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Nous faisions partie de l'équipe première  de "recherche"  composée de Kathy Elisabeth  Marc et  Georges pour assurer un travail délicat à la brosse à dents pour éviter d'abimer les traces de peintures.

Marc nous a remis les photos suivantes pour vous  inciter à venir découvrir notre Chapelle du Calvaire. 

 

Afficher l'image d'origine

005Trou acoustique

008

012  

014


  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils vous suffit de nous contacter, de venir nous voir "Au détour du Larrech"  dans nos chambres d'hôtes   pour continuer la visite de la Chapelle du Calvaire, du chemin de croix..... et faire d'autres découvertes.